parution 01 octobre 2009  éditeur Mosquito  Public ado / adulte  Thème Policier

King of Nekropolis

Ras part en quête d’un disparu mais en réalité, il va se chercher lui-même. Une introspection à la sauce polar totalement vertigineuse de beauté et de talent.


King of Nekropolis, bd chez Mosquito de Zezelj
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Mosquito édition 2009

L'histoire :

Ras, un privé du Bronx, vivote de petites affaires et d’enquêtes sans prétention. Noir paumé dans la ville Nekropolis, Ras se shoote régulièrement pour oublier ses souffrances passées. Pourtant, un jour, un vieillard va lui proposer de retrouver un homme, Théobald Hall. Il lui offre de toucher le pactole si sa mission est réussie. Ras se lance donc à la recherche du disparu mais son enquête va être difficile, d’autant plus que la drogue qu’il absorbe va le replonger dans un passé enfoui et douloureux. De plus, l’affaire s’annonce beaucoup plus dangereuse que prévue. Cependant, il n’est pas au bout de ses surprises au fur et à mesure que son enquête avance…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Etonnant one shot que nous offre le peu connu Danijel Zezelj, auteur croate loué par Fréderico Fellini et installé aux Etats-Unis. Ce qui frappe de prime abord, c’est la beauté et la puissance du graphisme. Zezelj surcharge son trait de zones d’ombre avec de magnifiques aplats noirs sur toutes les cases, ce qui rend son univers sombre et fascinant. Le blanc est parfois éclatant à côté de telles couches obscures, comme un rayon de soleil salvateur à un rendu puissant et saisissant (le soleil est d’ailleurs un thème important dans cet ouvrage). Cette BD est une expérience graphique, car le texte est en outre très peu présent, ce qui rend la lecture rapide et fluide. Pourtant, la beauté époustouflante du graphisme de Zezelj n’est pas une simple enluminure et sert parfaitement le récit. Les plans larges qui présentent la ville Nekropolis, parsemés de graffs, sont des éléments essentiels du récit : l’ensemble est étouffant et la ville tentaculaire. Ras, piégé dans cet univers, s’enfonce dans ses souvenirs et ses cachetons. Du coup, le dessin se fait contemplation et lente rêverie, comme si l’on voyait à travers les yeux hallucinés du personnage. Les planches sont parfois déroutantes, puisque l’auteur passe d’un univers à un autre et d’une époque à une autre. L’enchaînement des cases est néanmoins effectué avec une virtuosité stupéfiante : Ras se cherche en cherchant Théobald et de nombreux flashes parsèment l’œuvre comme des cauchemars récurrents ou des souvenirs terribles. Le voyage introspectif du personnage est magnifié par les sublimes créations de Zezelj et malgré tout, le récit avance. Tiraillé par la drogue et ses souvenirs, Ras parvient à avancer dans son enquête, sans trop savoir où cela va le mener. D’errances en hallucinations, le lecteur découvre un vaste monde caché derrière un rideau opaque de mystère et de vérités secrètes. Le scénario est donc parfaitement mené, en plus d’être magnifiquement dessiné : Ras est le parfait détective moderne désenchanté et faible, profondément humain. Zezelj a parfaitement restitué l’univers du polar, par un graphisme sombre et poignant et une narration mystérieuse et désabusée. La fin vous réserve en plus son lot de surprises propres au genre. Ce chef d’œuvre profondément original et totalement envoûtant se lit hélas très rapidement (ou se contemple, plus qu’il ne se lit).

voir la fiche officielle ISBN 9782352830306