parution 01 mars 2007  éditeur Vents d'Ouest  collection Turbulences
 Public ado / adulte  Thème Thriller, Policier

Section financière T2

Délit d'initié

En enquêtant sur un banal délit d’initié, la section financière se retrouve confrontée à l’Opus Scientilique, qui nourrit de sombres desseins pour l’humanité. Un excellent thriller, qui gagne en tension !


 Section financière T2 : Délit d'initié (0), bd chez Vents d'Ouest de Malka, Mutti, Malisan
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Vents d'Ouest édition 2007

L'histoire :

Il y a maintenant 2 ans que la Section Financière a enquêté sur le détournement des fonds du FMI destinés à la reconstruction de la Russie. Face à la toute puissance de la mystérieuse organisation « Opus Scientilique », le procureur Eval Caïn a du démissionner et il a depuis sombré dans une profonde dépression, jusqu’à ne plus donner signe de vie. Aujourd’hui, le nouveau directeur du pôle financier fait à nouveau appel à deux de ses enquêteurs, Naël et Jonquille, pour une banale affaire de délit d’initié. L’AMF (Autorité des Marchés Financiers) suspecte en effet une certaine Aveline Dor d’avoir acheté des actions en masse de la Synaptic, une société de biotechnologie spécialisée dans les maladies cérébrales, juste avant que cette dernière ne soit la cible d’une OPA, réalisant au passage une coquette plus-value. Or, il se trouve que le juriste de la Synaptic n’est autre qu’Eval Caïn, reconverti dans cette voie. La brigade perquisitionne donc chez Aveline Dor, tandis que cette dernière est absente… en vain. Naël remarque cependant un symbole griffonné sur un bloc-notes : un dragon dans un cercle, emblème de l’Opus Scientilique. Pendant ce temps, dans les hautes sphères de l’Opus, huit membres débattent de l’application de leur œuvre finale, qui porte – pour le moins – à controverse : il s’agit en effet de décider de la vie de milliards d’êtres humains ! Or, un grain de sable risque de tout venir gâcher : une bête histoire de délit d’initié dans l’une de leur société, la Synaptic. Il s’agit donc avant tout de « faire le ménage »…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Pour ceux qui suivent l’actualité, le scénariste Richard Malka est aussi l’avocat de Charly Hebdo, qui a notamment défrayé la chronique en s’occupant de l’affaire des caricatures de Mahomet, mais aussi en coscénarisant le pamphlet politique en BD La face karchée de Nicolas Sarkozy. Avec la Section financière, le plus avocat des scénaristes évolue cette fois dans le registre de la fiction, mais de tout aussi belle manière. Le premier volume était déjà parfaitement huilé, cette suite semble encore meilleure ! Non seulement Malka fait de la vulgarisation juridique de manière limpide et didactique, sans que cela paraisse barbant, mais il accentue encore la tension de l’intrigue, absolument palpitante. En effet, la série prend cette fois de la distance par rapports aux mécanismes financiers de haut vol, et s’oriente vers un aspect légèrement plus « ésotérique » (néanmoins débarrassé de toute connotation fantastique). Au premier chef, plane la menace de l’Opus Scientilique, néologisme amalgamé et à peine voilée de l’Opus Dei et de la Scientologie (même si toute ressemblance est évidemment fortuite). Les desseins de cette obscure société secrète visent ni plus ni moins que le bien-être de l’humanité, malgré nous, et tant pis si cela passe par quelques milliards de morts. Une paille… A l’attention des blasés de ce genre d’intrigue, reconnaissons que le scénario est ici terriblement efficace. En outre, les préoccupations éminemment juridiques des héros accordent beaucoup de crédibilité au récit. L’ensemble est superbement mis en images par l’italien Andrea Mutti (alias Red), décidément très prolifique. Depuis quelques albums, le dessinateur semble avoir relégué sa technique de couleur directe, au profit d’encrages tout aussi réalistes, encore plus aboutis (colorisés par Luca Malisan). Au terme de l’album, nos enquêteurs nous abandonnent face à un suspens insoutenable, en attendant la résolution de l’aventure dans un prochain tome.

voir la fiche officielle ISBN 9782749303499