parution 01 septembre 2004  éditeur Panini Comics  collection Prestige
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action Super-héros

Daredevil - L'homme sans peur – Prestige, T1

Cauchemar (1/2)

S’il est des aventures esthétiques des héros Marvel, celle-ci s’avère incontournable. Une enquête simple, laissant une place presque secondaire à DareDevil, mais servie par de somptueux graphismes…


 Daredevil - L'homme sans peur – Prestige, T1 : Cauchemar (1/2) (0), comics chez Panini Comics de Bendis, Mack, Quesada
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2004

L'histoire :

Le tout New-York est suspendu aux premiers débats du procès qui met en cause Wilson Fisk, le Caïd. Tous les journalistes sont aux aguets, sauf Ben Urich, reporter au Daily Bugle, et ce, au grand dam de son patron J.Jonah Jameson. Ben Urich a préféré s’intéresser au petit Timmy, un gosse qui a la particularité d’être le fils du Triton, et qui ne va pas bien depuis quelques jours. Il a été témoin d’un évènement traumatisant. Depuis, il ne parle plus mais ne cesse de dessiner. Inlassablement, c’est la même scène qui revient, où il crayonne le costume rouge du protecteur de Hell's Kitchen : Daredevil…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

On ne présente plus Brian Michael Bendis aux fans de comics. Sa carrière est celle d'un auteur indépendant quand Todd McFarlane le truste chez Image Comics. Derrière, son statut deviendra celui d'une superstar chez Marvel… David Mack n’a pas cette renommée, mais les deux auteurs ont déjà travaillé ensemble, et déjà à l’époque le graphisme de Kabuki en avait séduit plus d’un. Avec ses planches très proches de peintures qui laissent une large place aux arrière-plans délavés, avec son art du collage, l’univers visuel de Mack peut faire penser à celui de Dave McKean, en moins sombre et moins halluciné toutefois… Pour ce diptyque, tout porte à croire que le scénariste s’est volontairement mis en retrait, pour laisser toute liberté à son dessinateur. L’histoire est en effet très simple, et ce premier tome est totalement dénué d’action. Le décor psychologique est le principal personnage, et le premier rôle est tenu par le môme et les difficultés qu’il rencontre. Une occasion supplémentaire pour Mack de nous offrir quelques planches servant de mises en abîme, le petit Timmy n’ayant plus que ses crayons de couleurs pour s’exprimer. Voici un récit très particulier qui gagne vraiment à être connu.

voir la fiche officielle ISBN 9782845381896