parution 14 mars 2012  éditeur Panini Comics  collection Dynamite Deluxe
 Public adulte  Thème Fantastique - Etrange, Guerre, Humour, Politique Super-héros

The Boys – édition Deluxe, T1

Ça va faire très mal ! (intégrale)

Les super héros protègent soit disant le monde, mais devant les excès de certains, il faut une équipe de Boys pour les recadrer. Une première intégrale pour la dernière série culte de Garth Ennis : trash et fendard !


The Boys – édition Deluxe, T1 : Ça va faire très mal ! (1), comics chez Panini Comics de Ennis, Robertson, Snejberg, Aviña
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2012

L'histoire :

En Ecosse, Hughie se promène à la fête foraine main dans la main avec Robin, sa petite amie. Brusquement, quelque chose percute la jeune femme très violemment et l’envoie valdinguer dans un mur proche. Sur place, les secours découvrent plusieurs cadavres : celui de Robin et celui d’un super méchant. Le responsable de tout ça n’est autre que Train A, un des super héros les plus puissants de la Terre, et c'est ce qu'on appelle une bavure. Les jours passent, la dépression gagne petit à petit Hughie et un jour où il se rend au parc, il rencontre un homme nommé Billy Butcher. Il lui explique qu’il a l’intention de reformer son équipe et qu’il veut qu’il en fasse partie. Leur mission est simple : surveiller les actes de certains super héros et éviter leurs débordements. Après avoir longtemps écouté Billy, Hughie ne sait pas vraiment quoi faire : il n’a aucun pouvoir… Billy lui file alors de l’argent et lui donne rendez-vous à New York. Là-bas, le jeune écossais découvre une ville quelque peu ravagée par les contre exploits des super héros mais surtout il fait la connaissance de ses nouveaux partenaires…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Garth Ennis est un auteur véritablement atypique. Si l'irlandais s'est fait connaître grâce à ses travaux chez 2000AD, il est devenu incontournable en scénarisant un cycle culte de Hellblazer. Depuis, il n'a cessé de multiplier les chefs d’œuvre où provocation, humour et violence se côtoient pour le plus grand plaisir de ses fans. Après avoir dynamité le Punisher ou Ghost Rider, l'auteur a choisi de prendre à son compte la réflexion d'Alan Moore sur Watchmen, à savoir Who watches the Watchmen ? (Qui surveille les Gardiens ?). Alors qu'il propose le concept à son éditeur chez DC/Vertigo (Scott Dunbier) Garth Ennis imagine un récit où des types corrigeraient les super héros en cas d'excès. Le souhait initial du scénariste était de narrer son histoire dans le monde de Superman et consorts. Bien sûr, cela ne se fera jamais, on ne touche pas aux icônes de DC Comics comme ça ! Ennis s'adjoint les services de Darick Robertson, le dessinateur du fabuleux Transmetropolitan, et créé ainsi de nouveaux super héros pour la branche Wildstorm de DC. La série peine à décoller et au bout de plusieurs épisodes, est annulée. Croyant pleinement dans les chances de celles-ci de trouver son public, les auteurs la proposent à Dynamite qui derrière y croît à fond. L'éditeur a eu le nez creux puisque depuis les épisodes se succèdent et les ventes suivent. Derrière ce formidable coup artistique, on aurait pu croire qu'Ennis n'offre qu'une resucée de ces titres passés. Si à la première lecture, on pouvait trouver l'ensemble un chouïa classique par rapport à son œuvre, la seconde finit par nous faire succomber. Cette édition Deluxe comprend les trois premiers albums déjà sortis et permet ainsi de se prendre une bonne mouflée dans la tête, de celle qui fait du bien. L'humour provocateur et pas forcément subtil du scénariste fonctionne parfaitement et les amateurs de récits très classiques de super héros verront en The Boys une récréation agréable et plus subtile qu'il n'y paraît. Derrière la critique des hommes de pouvoir, le récit montre des personnages aux traumatismes profonds, que l'on découvre avec parcimonie. Robertson illustre l'ensemble avec son trait précis et parfois un tantinet crade. Le dessinateur n'esquive aucune scène qu'elle soit sexuellement explicite ou bien violente. Le dernier tiers, illustré par Peter Snejberg, n'est certes pas aussi bon mais reste très lisible. Et puis rien que Boudin d'amour.... Vous l'aurez compris, The Boys est une lecture qui gagne à être découverte ou redécouverte. Espérons que Panini publie ces intégrales à un rythme régulier pour que l'on puisse se délecter des aventures du P'tit Hughie et des Boys.

voir la fiche officielle ISBN 9782809423372