parution 23 février 2007  éditeur Xiao Pan  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange

Le voyage en Occident T2

Grand chambard au Palais Céleste

Suite des aventures extravagantes de Singet « conscient-de-la-vacuité ». Une adaptation réussie d'une oeuvre majeure de la culture asiatique.


Le voyage en Occident T2 : Grand chambard au Palais Céleste (0), manga chez Xiao Pan de Chen, Peng
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Xiao Pan édition 2007

L'histoire :

Les dieux n'ont pas de chance. Alors qu'ils avaient réussi à occuper Singet, en lui confiant un faux poste à responsabilité (aux écuries célestes), celui-ci revient en force après avoir découvert le pot aux roses. Il retourne au Mont des Fleurs et des Fruits et défie les dieux. Cela ne plaît guère mais comme l'expédition punitive céleste échoue, les dieux décident de le nommer le Grand Saint Égal au Ciel pour tenter à nouveau de calmer le trublion. Toutefois, malgré une première accalmie, Singet ne tarde pas à se remettre les dieux à dos. Cette fois-ci ce ne sont pas moins de cent mille soldats célestes qui sont envoyés à ses trousses. Mais Singet à plus d'un tour dans son sac et il arrivera encore à damner le pion aux dieux. Ceux-ci, à bout, finissent par faire appel au petit saint Erlang. Sous ce nom puéril se cache une divinité dont la force et la clairvoyance n'ont, paraît-il, aucune commune mesure dans les cieux. Serait-ce le cas aussi sur Terre ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Autant le dire tout de suite : ce 2ème tome est tout aussi bon que le premier. On retrouve avec plaisir Singet, aux expressions débordantes de malice, qui ne loupe pas la moindre occasion pour faire le hurluberlu. Cet épisode de la mythologie chinoise est mis en scène avec brio, les dessins de C. Peng débordent autant d'énergie que le personnage principal. On apprécie le souci du détail, notamment pour les costumes et autres armures. Le découpage des cases traduit lui aussi fidèlement l'agitation des combats et autres situations simiesques. Il est cependant dommage que le tramage soit autant visible sur certaines planches, cela ne gâche pas le plaisir de la lecture mais diminue un peu celui des yeux. Quant à l'aventure qui nous est présentée, elle est doublement passionnante. D'abord par la richesse de l'imaginaire propre au mythe mais aussi de par tout ce qu'elle nous apprend sur la culture chinoise. On s'accroche vite à ce Singet déluré dont on attend déjà avec impatience le récit de ses prochains exploits.

voir la fiche officielle ISBN 9782940380367