parution 24 avril 2015  éditeur Art et BD  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange

Harry Dickson T10

Les gardiens du diable

Harry Dickson et ses amis découvrent un monde souterrain doté d’une technologie puissante et peuplé d’étranges habitants. Dans l’ombre, Georgette et ses complices attendent leur heure. Un dixième épisode dont on ne gardera pas un grand souvenir...


 Harry Dickson T10 : Les gardiens du diable (0), bd chez Art et BD de Vanderhaegen, Chapelle
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Art et BD édition 2015

L'histoire :

Dans la Cité souterraine, Harry Dickson, Tom, le professeur Mellot et Tupac sont capturés par la bande de Royglott et Georgette. Profitant d’une diversion, ils parviennent à s’échapper en empruntant un tunnel qui les mène à une forêt de cristaux. À bout de force, ils s’évanouissent. À leur réveil, ils se retrouvent dans un étrange vaisseau souterrain. Quand l’engin s’arrête, de mystérieux êtres de grande taille, au crâne allongé et ayant six doigts à chaque main, les emmènent devant leur chef, le grand Nudim. Le chef de la Cité d’Akakor voit en eux une grande menace. Il décide de les livrer au Rockh sacré, un oiseau monstrueux et sanguinaire. Grâce à l’intervention des sbires de Georgette, Harry Dickson et ses amis parviennent à s’échapper. Ils arrivent jusqu’à un énorme hangar, où ils découvrent un gardien d’Akakor blessé. Après avoir été soigné par le professeur Mellot, il leur raconte l’histoire de son peuple et de la Cité…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Un scénario plat comme la Belgique, des répliques pathétiques, un dessin figé… Avec Les gardiens du gouffre, la série Harry Dickson était déjà tombée bien bas. La lecture s’apparentait à une purge. Les Gardiens du diable relève un peu le niveau. L’esprit de Jean Ray est à peu près respecté. Les dialogues ridicules (Harry Dickson se jette à l’eau ; Georgette soupire « Ce cher Harry n’a même pas perdu son couvre-chef ! ») et les invraisemblances scénaristiques (dans un Prague enneigé, Harry et Tom plongent dans le fleuve glacial et regagnent la rive alors qu’ils devraient être morts en hypothermie) sont encore présents. Mais dans l’ensemble, Christian Vanderhaeghe a rectifié le tir par rapport aux Gardiens du gouffre. Le dessin de Chapelle (affranchi de la présence de Zanon) est moins statique dans les scènes d’action. Les décors, les engins et les véhicules sont représentés avec soin du détail, mais bon... Malheureusement, l’album dans sa globalité, est d’une incroyable faiblesse pour susciter un quelconque intérêt. L’avenir nous dira avec un onzième tome intitulé Le messager des dieux si c’était une erreur de parcours dans la série !

ISBN 9782871510932