parution 13 juin 2018  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy

La geste des Chevaliers Dragons T26

Nous ne nous reverrons jamais

Deux Chevaliers issues d’ordres rivaux sont forcées de faire cause commune pour éradiquer un dragon niché dans une zone aride. Une (belle) histoire de rivalité et d’alliance.


La geste des Chevaliers Dragons T26 : Nous ne nous reverrons jamais (0), bd chez Soleil de Ange, de Rochebrune, Paitreau
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2018

L'histoire de la série :

Dans ce monde fantastique, lorsqu’un dragon s’installe sur un territoire, son influence maléfique s’étend sous la forme d’un voile invisible qui transforme tout être vivant en monstre hideux et écaillé. Ce phénomène, appelé le « Veill », se déclenche de manière aléatoire : il peut être immédiat ou prendre plusieurs semaines à se déclarer, selon le sujet. Seules les vierges peuvent pénétrer dans le veill sans craindre de métamorphose. Un ordre de farouches guerrières répondant à cette caractéristique indispensable a donc été créé pour lutter contre les dragons : la geste des chevaliers dragons.

L'histoire :

Un mouvement tellurique de grande ampleur, peut-être généré par le veill émanant d’un dragon, a secoué une zone montagneuse et aride, où se rendaient des chevaliers dragons d’orient d’un côté, et des chevaliers dragons d’occident de l’autre. Blanche (chevalier d’Occident, de l’Ordre d’Ishtar) est visiblement la seule rescapée de son groupe, au milieu des éboulis. Malgré ses contusions, malgré la peine d’avoir perdu des proches, elle réunit un paquetage de vivres et d’eau au milieu des gravats. De quoi survivre sur le long chemin qu’elle se prépare à devoir faire, et qui se déroulera sous un soleil de plomb. Quelques heures de marche plus tard, elle découvre que ses ennemies d’Orient ont subi le même sort. Les corps sans vie de jeunes guerrières de l’Ordre d’Arsalam se trouvent dans des gravats. Un soupir d’agonie parvient aux oreilles de Blanche. Une jeune femme n’est pas morte et délire, dans les vapes, une branche d’arbre fichée dans la cuisse. Bien que celle-ci soit son ennemie, Blanche la veille et la soigne toute une nuit durant. Au matin, quand la jeune femme, prénommée Zia, revient à elle, Blanche lui explique : elles survivront plus facilement à deux, en se relayant pour porter le sac. En outre, elles ont un dragon à tuer… et ça aussi, ce sera plus facile à deux.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Sur la ligne chronologique située dans les dernières pages de garde de ce 26ème tome, l’aventure en one-shot qui est proposée se situe en tout dernier. Il s’agit donc d’une histoire se déroulant après le terrible schisme qui a séparé les Chevaliers Dragons en deux ordres rivaux et antagonistes. D’entrée de jeu, le duo de scénaristes Ange nous plante au milieu d’un étrange mouvement tellurique, sans en expliciter les origines. Attentat ? Tremblement de terre ? Effet du « veill », cet aura qui émane des dragons ? Qu’importe : pour la suite, seules les conséquences de ce séisme seront utiles à dérouler une histoire de rivalité entre deux rescapées appartenant aux deux ordres rivaux d’Orient et d’Occident. Dès lors, tout s’articule sur la relation de défiance / confiance qui s’établit entre Blanche et Zia. Demeureront-elles indéfectiblement ennemies, ou leur cause commune contre le dragon les unira-t-elle ? Tout est réuni pour faire de ce 26ème tome un bon cru : des questions diplomatiques, des personnages attachants, une quête costaude à remplir et… un dessin au niveau de toutes ces ambitions. Thibaut de Rochebrune nous gratifie en effet de chouettes panoramas, tant dans les paysages rocailleux et aride, que dans les grottes sculptées complexes du sanctuaire où les héroïnes trouvent refuge. En outre, le dragon qu’elles combattent effectivement a de la gueule, et le dynamisme de la mise en scène lors dudit combat se montre à la hauteur. Seul le dessin de couverture, peut-être, est un peu fade. L’opus reste une belle histoire, en somme, sur la connerie de la guerre.

voir la fiche officielle ISBN 9782302062177