parution 20 novembre 2019  éditeur Delcourt  collection Contrebande
 Public ado / adulte  Thème Thriller, Independant

Stray Bullets T2

Second volet de la série culte de Lapham. 16 récits, 500 pages et toujours cette incroyable capacité à décrire la noirceur de l'âme, ainsi que la faiblesse morale des hommes, même si bien souvent, ils sont manipulés par de belles garces. Noir c'est noir !


 Stray Bullets T2, comics chez Delcourt de Lapham
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2019

L'histoire :

Amy et Beth sont en cavale. Avec le fric que Beth a estorqué à un couple d'amis, elles squattent une villa huppée située à LA. Elles font croire qu'elles sont sœurs et orphelines. Le problème, c'est que Beth, parce qu'elle est majeure, est un peu trop dirigiste pour Amy. Le vrai problème, c'est qu'en réalité elle n'arrête pas de baiser avec de vrais connards. Alors Amy lui a cassé son dernier plan, la veille au soir, en balançant une armoire. Le tocard du moment a senti le plan foireux et s'est barré, laissant Beth sur sa faim. Les deux filles, jusque-là complices, se brouillent et le dernier excès d'autorité de l'aînée pousse Amy à décider de se faire la malle. Tant pis pour la gueule de Beth, qui n'a même pas voulu savoir ce qu'Amy avait l'intention de lui dire : hier, elle a croisé un môme qui a découvert la planque de son oncle. De la weed en pagaille mais le gamin a ramené un bon gros sachet plein de coke ! Une aubaine ! Amy a pourri le gosse et s'est fait 100 billets en refourguant la dope, au demeurant merdique, à Leaf, un disquaire de Rock indé...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ce volume 2 recoupe les épisodes #15 à #30 de la série, parus initialement aux USA de 2001 à 2005. Le début de Stray Bullets peut s’assimiler à une grande gifle reçue en pleine tronche, avec une ambiance qui rappelle par moments le Reservoir Dogs de Tanrantino. Avec cette suite, David Lapham tient bien sûr la même ligne, mais il va l'enrichir, pour environ la première moitié de ce nouvel opus, d'un véritable hommage à la romance telle qu'elle se développa dans les comic books d'après guerre. Sauf que la romance façon Lapham, c'est souvent un ramassis de pauvres types aveuglés par leur désir et/ou par l'appât du gain, auxquels répondent quelques greluches aux qualités similaires à celles des hommes qui les entourent. Bien sûr, on finit par retrouver la brochette de purs tarés qui animaient les premiers épisodes : Monster, Scott, et Joe, ce gamin déjà complètement à l'ouest. Bien sûr, ça flingue et ça se dope sévèrement. On se retrouve aussi une nouvelle fois propulsé dans les aventures intersidérales d'Amy (une sorte d'entracte récurent et surréaliste), mais cette seconde brassée de chapitres nous prouve définitivement que Stray Bullets ne se limite pas à des histoires de braqueurs et autres petits toxicos. Stray Bullets nous parle de la condition humaine, des choix que les uns et les autres ont faits et qui finissent par les mener dans l'impasse fatale. Stray Bullets aborde, sans jamais l'évoquer ouvertement, la pulsion de vie ou de mort, prétexte sublime aux portraits d'hommes violents et de femmes vénales. Un vrai régal, au goût amer et doux, comme celui du sang qui fait vivre ou qui s'échappe jusqu'au dernier souffle...

voir la fiche officielle ISBN 9782413008125