parution 07 février 2020  éditeur Delirium  collection Creepy (Delirium)
 Public ado / adulte  Thème Horreur, Fantastique - Etrange Classic

Creepy T3

Laurent Lerner continue son travail d'anthologie des meilleurs récits Warren, en nous offrant une nouvelle sélection d'histoires tirées de la revue culte Creepy, période fin années 60, début 70. Inédits et éditorial original à l'appui !


 Creepy T3, comics chez Delirium de Strnad, Goodwin, McGregor, Ackerman, Craig, Kane, Jones, Adams, Wood, Frazetta, Collectif
  • Notre note Blue Star Blue Star Blue Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Blue Star Blue Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Blue Star Blue Star Blue Star Blue Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delirium édition 2020

L'histoire :

Dans ce troisième volume, 25 histoires, dont:
Les griffes maudites : une malédiction s'abat sur un chasseur explorateur en Afrique, ayant maille à partir avec la princesse d'une partie oubliée de la forêt. Cette sorcière a en effet jeté un sort sur d'autres hommes, les transformant en une armée de fauves.
La Marque de la bête : Une bande de gentlemen britanniques, à l'est de Suez, un soir un peu trop arrosé, ne peut empêcher un des leurs de faire acte sacrilège : la profanation du temple d'Hanunan. La vengeance du lépreux blanc de neige sera terrible...
La Dernière marche : Deux rescapés d'un conflit nucléaire total, défigurés par les radiations, se retrouvent comme chien et chat, à se tirer dessus, alors qu'ils devraient faire la paix...
Mirage : Mr Samuels marche avec un jeune garçon dans le désert, tous deux étant les seuls rescapés d'un crash d'avion. Il ne loupe pas une occasion de le frapper alors que l'enfant l'avertit qu'il ne faut pas désespérer, qu’il a des talents pour ces choses-là . Lui n'écoute pas, et va le payer de graves hallucinations, jusqu'à la mort...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Issues principalement des numéros 16, de 1967 (5), 17 (2), 18 et 19, 27, 32, 35,... jusqu’au 45 de 1972 (5), plus 3 pages uniques (Les légendes lugubres), ces histoires sont à l’aube d’un changement important. En effet, de gros soucis de trésorerie amènent une réduction massive de personnel au sein de la maison d'édition de James Warren sur toute l’année 68. Ce n'est que l'acharnement de certains dessinateurs, moins connus que leurs pairs, tels Tom Sutton, qui maintiendra l'affaire hors de l'eau, tandis que d'autres talents, plus jeunes, feront leur entrée, (dont Bruce et Jeff Jones, mais aussi Richard Corben), avant d'être débauchés, en grande partie par Marvel. C'est alors l'ouverture à la scène artistique espagnole à l'aube de l'année 70, par le biais de l'éditeur Josep Toutain, qui apportera l'énergie nouvelle à une seconde période riche de la revue. Les histoires, auparavant scénarisées en majorité par Archie Goodwin et dessinées par des américains « vétérans », vont progressivement laisser la place à celles de : Billy Graham, Ken Kelly, Jerry Grandenetti, Franck Brunner, puis Luis Garcia, Félix Mas, José M. Bea, Jaime Brocal, Martin Salvador...avec un style graphique européanisé beaucoup plus gothique et Fantasy, et des scénarios aux tonalités oniriques fortes, abordant et évoquant davantage la psyché, la magie, que les collègues outre atlantique ne l'avaient fait. On pourra regretter ce changement de cap, mais cette troisième anthologie, contenant une sélection personnelle des meilleurs récits de cette période mouvante, reste unique et passionnante, d'autant plus qu’elle propose une introduction inédite et passionnante de David Roach, une interview d'Archie Goodwin par Steve Riggenberg, ainsi qu'une autre de Franck Frazetta, accompagnée de superbes illustrations du maitre, et les reproductions couleur pleine page d’une sélection de huit des plus belles couvertures de l'époque. La couverture du recueil, à elle seule, ferait se damner un saint. Tout simplement magique et indispensable dans toute collection BD digne de ce nom.

voir la fiche officielle ISBN 9791090916579