parution 02 juillet 2014  éditeur Glénat  collection Glénat Seinen
 Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy, Aventure - Action, Fantastique - Etrange Seinen

Berserk T37

La bataille en mer contre le dieu marin fait rage : que ce soit à bord du navire, en pleine mer ou dans le monstre, Guts et ses amis se battent comme des diables. De l’action épique suivie de passages plus lents : toujours aussi efficace !


 Berserk T37, manga chez Glénat de Miura
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire de la série :

Guts est surnommé le guerrier noir partout où la rumeur peut se répandre. Il porte une épée aussi grande que lui, son œil droit est crevé et sa nuque porte une étrange marque maudite. Son bras gauche amputé a été remplacé par un bras mécanique qui lui a été fabriqué afin d’assouvir sa vengeance. Depuis sa plus tendre enfance, Guts est malmené par le destin. L’enfant qui naquit dans une mare boueuse fut recueilli par un guerrier du nom de Gambino, qui l’entraîna au combat avant de trahir sa confiance. Guts erre ensuite quelques années en devenant mercenaire, mais c’est en faisant la rencontre de Griffith et de la troupe du faucon que sa vie va changer. Il y fera la rencontre de nombreux compagnons, et de Casca, la femme dont il tombera amoureux. Mais Griffith, en découvrant une béhérit, un item maudit, trahira finalement ses amis et deviendra un des God hand, un Dieu destructeur et infernal, détruisant tout ce en quoi croyait Guts. Dès lors, ce dernier ne vivra que pour se venger de ce traître qu’il considérait comme son ami.

L'histoire :

A bord du Sea Horse, l’équipage se met à charger les canons pour tirer sur le monstre gigantesque qu’est le dieu marin. Isma est quant à elle dans l’eau et découvre qu’elle peut se transformer en sirène, en merrow plus exactement. Alors qu’elle profite de son nouveau corps pour approcher le monstre, elle manque de se faire attaquer. Elle est heureusement sauvée par une autre merrow, et pas n’importe laquelle : sa mère ! De son côté, Guts est toujours dans le corps du dieu marin avec le corps de lumière de Schierke dans le dos. Le guerrier demande à la sorcière s’il reste du menu fretin et où se trouve le cœur du monstre. Schierke comprend alors que Guts est victime des chocs soniques et qu’il a déjà perdu la vue et l’ouïe. Les battements de cœur du dieu marin s’accélèrent au fur et à mesure que Guts approche de son cœur, guidé par Schierke. Sauront-ils ensemble approcher du cœur du dieu marin et l’exploser ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Cela fait maintenant un an et demi que l’on attendait de voir la fin du combat contre le dieu marin, aussi se jette-on sur ce volume sans la moindre hésitation. Sur toute la première moitié, on assiste donc à cette bataille marine épique qui propose une sorte de baleine monstrueuse, une nuée de sirènes et un Guts au bord de la mort. La tension est au maximum car Guts n’a jamais été aussi proche de la mort qu’ici : c’est bien simple, il perd un à un tous ses sens et tient à peine sur ses jambes. On est donc complètement envahi par le suspense qui rend le passage très prenant. Quant aux sirènes, c’est un véritablement enchantement pour les yeux car les créatures sont très jolies et le trait de Kentaro Miura rend les demoiselles particulièrement féériques. Après cela, le récit marque une pause en proposant un flashback sur la vie de mercenaire solitaire de Guts : même si on a du mal à saisir l’utilité de ce passage, le moment reste agréable à lire car la rencontre entre l’homme et une petite créature fait office de rêve, de charme et même un peu de douceur. Après cela, on retrouve la trace de Rickert et Erika : ceux-ci tentent de voyager dans un monde devenu hostile et découvrent que l’armée du faucon a complètement changé. Là, il s’agit plutôt de l’introduction d’une nouvelle partie : notre curiosité est fort titillée car on se demande bien ce que Griffith mijote. En clair : on veut une fois de plus lire la suite au plus vite !

voir la fiche officielle ISBN 9782723495943