parution 02 octobre 2013  éditeur Pika  collection Pika shôjo
 Public ado / adulte  Thème Sentimental, Historique Shôjo

Joséphine impératrice T1

Martinique, XVIIIème siècle. Suite au décès de sa sœur, Rose est choisie pour aller épouser le marquis de La Ferté-Beauharnais à Paris où un destin hors du commun l’attend. L’histoire vraie de l’impératrice, romancée mais efficace !


 Joséphine impératrice  T1, manga chez Pika de Ochiai, Igarashi
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Pika édition 2013

L'histoire :

1773, île française de la Martinique. Rose, 10 ans, est la fille aînée de la noble famille Tascher de La Pagerie. Seulement, la demoiselle ne se sent pas concernée par les convenances et préfère s’amuser avec ses cadettes, Catherine et Françoise, ainsi que son domestique, Antoine. Ce qui fait rêver les trois fillettes, ce sont les bateaux qui viennent de France : cela leur donne envie de participer aux bals de Paris et de revêtir des robes très jolies. Le temps passe et Rose a aujourd’hui 14 ans. Catherine, qui n’a qu’un an de moins qu’elle, est demandée en mariage par le fils du gouverneur des Antilles françaises, le marquis de La Ferté-Beauharnais, qui habite à Paris. C’est une merveilleuse occasion pour la famille Tascher de La Pagerie d’élever sa position mais, hélas, Catherine a la santé très fragile et meurt de la tuberculose quelques temps plus tard. Du coup, c’est Rose qui est choisie pour aller épouser le marquis. La demoiselle se réjouit de ces fiançailles et de découvrir Paris, mais ne s’imagine pas à quel point son destin va être extraordinaire...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Si on connaît tous le nom de Joséphine de Beauharnais, moins nombreux sont ceux à connaître la vie de la jeune femme. Déjà (et il est dommage que le manga ne soit pas plus précis sur le sujet), son nom d’origine est Marie Josèphe Rose Tascher de La Pagerie et elle ne s’appellera De Beauharnais qu’après son premier mariage, suite auquel elle changera de prénom pour devenir Joséphine. Pour retracer le parcours de cette fille de noble martiniquais amenée à devenir impératrice de France et reine d’Italie, la scénariste Kaoru Ochiai a pris le parti non pas de se placer du point de vue de la demoiselle mais de choisir un narrateur extérieur : Antoine, le domestique de Rose. Peut-être un peu naïve, la description de Rose ne manque pas de la rendre attachante : petite fille aimant la liberté et ne supportant pas de voir les autres souffrir de la pauvreté, elle rêve d’une belle vie et du prince charmant, son arrivée en France métropolitaine étant alors un véritable choc pour elle. Grâce à Antoine, on peut ainsi à la fois suivre le destin extraordinaire de Joséphine mais également la description de la France juste un peu avant la révolution. Le récit mêle donc sentiments et histoire de manière efficace et judicieuse, si bien qu’on se plonge sans difficulté dans l’époque et qu’on est en phase avec les personnages et l’intrigue. En ce qui concerne les graphismes, on retrouve une « vétérante » du shôjo : Yumiko Igarashi (Candy Candy, La rose de Versailles / Lady Oscar, Georgie, Heidi, Madame Bovary pour ne citer qu’une infime partie de son travail). Son trait est certes un peu daté mais n’en demeure pas moins efficace, d’autant que la mangaka a déjà produit des séries se déroulant à cette époque. On reconnaît sa patte via les personnages (Joséphine ressemble énormément à Candy par exemple), cette dernière s’adaptant parfaitement à l’époque du récit tant dans les coiffures que les tenues et les décors. Sans être surchargées, les pages sont très fournies et ne négligent pas les détails ni les décors. En résumé, ceux qui sont intéressés par la vie de celle qui fut Joséphine l’impératrice n’ont pas d’excuse pour ne pas se jeter sur ce titre !

voir la fiche officielle ISBN 9782811612634