parution 15 mai 2013  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Anticipation, Fantastique - Etrange

Deep T2

Extinction de masse

La pandémie devient de plus en plus puissante et menace l’homme et la vie sur Terre. Rythmé à coups d’actions et de scènes spectaculaires, le cauchemar écologique est survitaminé… mais peu profond !


 Deep T2 : Extinction de masse (0), bd chez Soleil de Betbeder, Pietrobon, Martinez
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2013

L'histoire :

L’alerte qui modifie les climats sur Terre et change le comportement des animaux s’intensifie de plus en plus. L’homme va être rapidement touché par cette déferlante du mal. Sur la corne de l’Afrique, des pirates marins tentent d’attaquer un bateau de commerce, mais ils sont interrompus par un vaisseau américain. Les autorités finissent par retrouver l’équipage des bandits, mais tous les africains sont décimés par un mal mystérieux, laissant la peau ravagée à vif. Seul un garçon survit au drame et à cette épidémie foudroyante. Pendant ce temps, Innerspace s’active pour tenter de trouver les raisons de l’hécatombe. Nathan revient à la base souterraine et ses retrouvailles avec Madison sont très tendues. Alors qu’un essaim monstrueux d’insectes envahit la terre, l’Innerspace se concentre sur les mers pour tenter de trouver un indice qui expliquerait la catastrophe. Madison fait alors des découvertes très étonnantes…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La suite de ce thriller futuro-écolo en trois volumes joue sur le catastrophisme et l’action tous azimuts. Dès le début, le tableau est plus qu’inquiétant : l’homme est désormais victime de l’épidémie effroyable entrevue au tome 1. Les effets de la pandémie sont ravageurs et la violence de certaines scènes donne des frissons. L’apocalypse résonne sur Terre, avec de nouveaux cauchemars visuels sidérants : invasion en masse d’insectes venus de nulle part, corps déchiquetés par un mal mystérieux, exode de toute une faune d’Afrique… La planète est mise à mal et ça fait froid dans le dos. D’autant que les révélations apportées par l’Innerspace sont terribles ! L’album est écrit avec professionnalisme et alterne savamment actions et révélations fracassantes. Dans une surenchère de moments cauchemardesques, l’histoire ne faiblit jamais et prend le lecteur à la gorge. Pas le temps de respirer, donc. Même au sein de l’Innerspace, les choses évoluent et assombrissent le tableau. Dans une ambiance très tendue, Nathan doit plonger dans les eaux troubles de l’océan pour y découvrir des vérités sur cette fameuse menace mortelle. La lecture est donc très rapide, grâce à un rythme mené tambour battant. Et c’est là la limite de l’exercice : on peut regretter un manque de profondeur à l’ensemble. Suspens, actions, tensions et catastrophes naturelles sont traités un peu froidement, sans émotion. Le scénariste Stéphane Betbeder a l’art de maintenir une tension permanente dans un récit d’anticipation inquiétant, mais celui-ci reste paradoxalement un peu creux. Or le dessin est à l’image du scénario : ultra efficace et ultra réaliste, le trait de Frederico Pietrobon est très moderne. Cependant, il manque d’expressivité, les personnages n’ont aucune épaisseur psychologique, et les couleurs restent froides et insipides. On se laisse néanmoins volontiers prendre dans cette phobie d’une Terre qui subit une pandémie terrifiante. Le final promet d’être encore plus explosif… pour ceux qui aiment l’action de masse.

voir la fiche officielle ISBN 9782302024991