parution 01 juin 2010  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Anticipation, Science - fiction

Prométhée – cycle 1, T3

Exogénèse

Et si le chaos orchestré depuis plusieurs jours à 13h13 était un message délivré par des observateurs scrutant l'humanité depuis des millénaires ? Un 3e volet à la hauteur de nos espérances. Une série simplement... géniale !


 Prométhée – cycle 1, T3 : Exogénèse (0), bd chez Soleil de Bec, Bocci, Gérard
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2010

L'histoire :

13h13 est devenue, en cette fin septembre 2019, une heure fatidique pour l’humanité. En effet, depuis 3 jours, une série de phénomènes inexpliqués – allant de l’arrêt de toutes les horloges, aux crashs simultanés de tous les avions, le retour à la surface de plusieurs épaves à jamais disparues, en passant par la disparition de la navette Atlantis – semble mener la Terre au chaos. Plusieurs théories s’échafaudent, en particulier celle d’une conspiration américaine très ancienne, le « Blue Beam Project ». Selon certains, en effet, les USA auraient imaginé dans les années 70 un vaste projet visant à instaurer un nouvel ordre religieux. Cette série de catastrophe en serait l’une des phases. Le Président américain Donald Clarence Jr oppose évidemment un démenti : tout en reconnaissant l’existence d’une telle entreprise, il précise son abandon dés la fin des années 80. Pour autant, les catastrophes perdurent : les satellites orbitaux retombent sur terre, la station orbitale internationale disparait, un sous-marin nucléaire ne donne plus aucun signe de vie… Pour Colin, Commandant et unique rescapé de la navette Atlantis réapparue aussi mystérieusement qu’elle avait disparue, il n’y a aucun doute : c’est une présence extérieure matérialisée par une lumière étrange qui est responsable de tout. Une lumière et un drôle de bonhomme au crane lisse, aperçu dans un miroir, avant qu’il ne perde connaissance. Réalité ou folie ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

A mi-parcours de sa série, Christophe Bec lève peu à peu le voile sur l’épais mystère planant autour des phénomènes inexpliqués qui s’abattent sur notre bonne vieille planète bleue à 13h13. Pour autant, on sent bien que rien n’est définitif. Aussi, si la piste extraterrestre semble se dégager du lot, bon nombre de questions restent en suspens. Dans ce puzzle colossal, les protagonistes emblématiques (l’astronaute revenu seul, le golfeur crashé sur une île, le rescapé du vol Toulouse-Dallas…) prennent peu à peu une place de choix et confortent la piste proposée. Néanmoins, bien malin celui qui peut dire quel rôle il leur reste à jouer dans la partie. Maitrisant toujours aussi bien ses artifices anxiogènes, via un découpage distillé à la manière des meilleures séries TV, le talentueux scénariste pique à volonté notre curiosité, démultiplie notre excitation… Et bon sang, on adore ça ! On se passionne ainsi, sans rougir, pour ces théories démontrant l’implication d’aliens tout au long de notre Histoire. On s’amuse à tout remettre en question sans honte (et si par exemple nous devions nos origines à quelques molécules organiques extraterrestres ?), pendant qu’en cette année 2019, l’humanité semble vivre son ultime répit. Bref, un travail magistral qu’on dévore à 1313 hm/h, sans se soucier de la surabondance de textes, d’informations, d’allers-retours entre les protagonistes, les époques, les lieux… A priori, ces freins deviennent au contraire des atouts. Autre bonus et non des moindres : le dessin repris, sans même quand s’on aperçoive (à mi-album ?) par Alessandro Bocci. Réaliste, au point de s’apparenter fortement à de la photo, la rigidité du trait, sa froideur distillées avec de fabuleux contrastes, imprime toute la tension souhaitée. Ajoutons à tout cela un cliffhanger de chez cliffhanger, pour obtenir un opus génial, de la trempe d’un tome de Sanctuaire, pas moins…

voir la fiche officielle ISBN 9782302011069