parution 29 août 2012  éditeur Soleil  Public ado / adulte  Thème Science - fiction, Humour

Tessa, agent intergalactique T6

Aurore Montreal

Tessa Madpulpa est de retour sur Terre, pour une aventure où l’humour prédomine au détriment de l’intrigue principale.


 Tessa, agent intergalactique T6 : Aurore Montreal (0), bd chez Soleil de Mitric, Louis, Lamirand
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2012

L'histoire de la série :

Tessa Madpoulpa est une collégienne bondissante et sexy, a priori tout a fait normale. Pourtant, quand elle s’endort, elle bascule soudain dans un univers parallèle de science-fiction : elle devient un incroyable agent intergalactique, dont les missions les plus périlleuses consistent à sauver l’univers de 1000 dangers. Heureusement, elle est épaulée par un laaron (un mentor), Swidzernaïvkouthoélvétlaminox, Swidz en abrégé…

L'histoire :

Tessa Madpulpa est enfin de retour sur Terre, après son exil forcé dans la gemme. Rien n’a changé, grâce à la bidouille d’une partie de la mémoire de ses proches. Seules quelques semaines ont passé pour elle, et une nuit pour les siens. Elle reprend vite ses habitudes d’adolescente et de lycéenne de seize ans, non sans quelques petits accrocs intemporels sans gravité. Comme oublier pourquoi son amie Cassiopée vient la chercher, qu’elle n’est plus fâchée avec elle… Seule la longueur de sa tignasse et son extraordinaire poussée semblent émouvoir le directeur de l’école, et encore. Mais voilà, rien n’est simple, et lorsque Tessa aperçoit dans la chambre de son camarade de classe Paul Lapointe, surdoué monomaniaque et ufologue invétéré, la photographie d'un étrange agroglyphe apparu il y a deux jours sur l'île Saint Hélène, à Montréal, son sang ne fait qu’un tour. Car ce symbole, habituellement des canulars d’après Paul, ressemble à s’y méprendre à celui arboré par les agents intergalactiques. Tessa est persuadée qu’il ne peut s’agir que d’un message à son attention. Elle décide donc de se rendre à Montréal sur les lieux-mêmes de l’apparition, profitant que son amie Cassiopée devait s’y rendre à l’occasion d’un festival de bandes dessinées. Elle entraîne alors ses deux amis dans une aventure rocambolesque et mouvementée…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Cet antépénultième album de Tessa ne marquera pas les esprits par les avancées réalisées sur la trame principale de la série, hormis son final interrogateur. Son intérêt réside plutôt dans son humour, avec son lot de clins d’œil en tout genre, de situations cocasses découlant souvent d’imbroglios. L’intrigue de cet album se déroule exclusivement sur Terre. Exit donc les voyages interstellaires, les races et planètes inconnues : le peu de fantastique semble être compensé par une (trop forte ?) dose d’humour et de tape à l’œil à tel ou tel personnage ou auteur. Si l’on appréciait dans les opus précédents les usuelles références bédéphiles ou cinéphiles, il est peu de dire que dans ce sixième tome elles sont légions, trop nombreuses, même si elles ne manquent pas de nous faire rire ou sourire. Nicolas Mitric et Louis se sont fait véritablement plaisir sur cet album, n’hésitant pas à tacler, toujours avec gentillesse, untel ou untel de leur connaissance (comme le personnage d’Atalante et son auteur Crisse, la série Kookaburra et son spin of, ou encore plus sûrement leur ancien patron de Soleil). Aurore Montréal demeure cependant un album trop creux pour l’intrigue principale de la série. On se consolera en disant qu’il ne s’agit que d’un moment de détente ou de pause, avant d’aborder l’ultime épisode de Tessa qui devrait valoir par son lot de révélations, 10 ans après sa naissance...

voir la fiche officielle ISBN 9782302022669