parution 01 septembre 2008  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Science - fiction

Les naufragés du temps T1

L'étoile endormie

Rapatrié sur terre après 1000 ans d’hibernation dans l’espace, un homme est à nouveau contraint de s'exiler et d'affronter mille fléaux. Réédition d’une œuvre culte (et un tantinet désuète) de la SF !


Les naufragés du temps T1 : L'étoile endormie (0), bd chez Glénat de Forest, Gillon, Hubert
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2008

L'histoire :

A la fin du XXe siècle, un terrible fléau menace l’humanité. Craignant de ne pouvoir y remédier, les scientifiques envoient dans l’espace un homme et une femme, en hibernation, selon une trajectoire qui les ramènera vers la terre tous les 125 ans. Préservés du vieillissement, ils peuvent espérer repeupler un jour futur la terre. En l’an 2990, nos descendants arraisonnent enfin l’ovoïde de cristal de Chris et ramènent ce dernier sur Terre où il est réanimé. En revanche, l’attelage magnétique qui le reliait à la cellule de Valérie s’est rompu et cette dernière semble belle et bien perdue dans le cosmos. La terre doit alors faire face à un autre fléau encore plus virulent : des spores géantes lévitent dans le ciel et déversent des particules qui altèrent les corps humains en quelques secondes. En compagnie de Mara, une jeune femme qui est tombée éperdument amoureuse de lui, Chris rejoint donc un groupe de privilégiés pour fuir la planète à bord d’un astronef. Ils rejoignent alors une station implantée sur un astéroïde. Mais dès leur approche, quelque chose cloche : personne ne répond aux appels radio. Ils pénètrent néanmoins dans la base et découvrent qu’elle est la proie d’une entité extraterrestre, les Trasses, capable de former des monstres polymorphes de métal…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ces Naufragés du temps aujourd’hui publiés sont en fait la réédition d’une œuvre majeure débutée il y a plus de… 40 ans (1964), par Jean-Calude Forrest (au scénario) et Paul Gillon (au dessin) ! A la mesure de ce jeune support artistique que représente le 9e art, le délai est énorme. Logique donc, que ce qui frappe immédiatement les esprits à la lecture de ce premier tome, ce soit le mode de narration, incroyablement « rétrograde ». En effet, dans ce premier tome, les évènements s’additionnent très rapidement, au fil de décors fort peu interdépendants, plus qu’ils ne s’imbriquent les uns aux autres. Et pourtant l’intrigue s’avère parfaitement ancrée dans la science-fiction la plus inventive et « dépaysante ». De même, Chris et Mara, le couple de héros, prennent des poses solennelles et se livrent à des dialogues explicatifs et lourds, d’une incroyable emphase ! Quand on est habitué au confort de lisibilité de la BD moderne, cela fait tout drôle de peiner à essayer de suivre de quoi il retourne. Il est donc impératif de re-contextualiser ces aventures avant d’en juger la teneur. En ce sens, l’œuvre a bel et bien ouvert la voie à la science-fiction moderne, sous la proche influence de noms comme Jean-Pierre Dionnet , Moebius et Philippe Druillet (à l’initiative de Métal hurlant et des Humanoïdes associés). Ce premier tome nous est livré dans le pur respect de sa parution originale, à l’exception de la re-colorisation par Hubert qui a su, en grand professionnel, rester dans l’esprit d’origine de la série.

voir la fiche officielle ISBN 9782723461474