parution 06 janvier 2021  éditeur Les Humanoïdes Associés  Public ado / adulte  Mots clés Conte - Féerie / Heroic-fantasy

Sirènes & vikings T3

La Sorcière des mers du Sud

Une princesse sirène éduque en cachette de son roi le père, un triton – enfant d’un viking et d’une sirène. Une relecture du conte d’Andersen, jolie à défaut d’être originale.


 Sirènes & vikings T3 : La Sorcière des mers du Sud (0), bd chez Les Humanoïdes Associés de Gihef, Bardiaux-Vaïente, Pastore, Pradelle
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Les Humanoïdes Associés édition 2021

L'histoire :

En 844, lors du pillage de la cité de Séville, des Vikings se font conduire dans les caves, où se trouve une « créature ». Le chef des pillards veut en effet rentrer chez lui avec un présent digne de son konungar ! Ils découvrent alors une splendide sirène enchainée, à laquelle les mahométans ont pris soin d’enfiler un casque de métal. Les vikings sont stupéfaits et ravis. Ils massacrent leur guide et emportent la sirène dans une cage. Quatre jours plus tard, tandis que leurs drakkars sont de retour en mer du Nord, le chef n’en peux plus de la beauté extrême de la créature. Tandis que ses hommes rament dans une mer démontée, il décide de rentrer dans la cage et de s’accoupler avec la sirène. Il retire alors le casque de la créature et se trouve aussitôt totalement sous son emprise. Elle est soudain devenue une femme d’une beauté affolante. Il s’aperçoit trop tard que la sirène a pris le pouvoir : ses pouvoirs psy poussent tous ses hommes à se massacrer entre eux. Dans un éclair de lucidité, le chef viking pousse la cage par-dessus bord. La sirène se retrouve enfermée sur un fond marin, où elle met bat quelques jours plus tard à un œuf, qu’elle éjecte à l’extérieur de son carcan. Mais avant de faire cela, elle prend soin de dessiner à la surface de l’œuf la même rune que celle que portait le chef viking sur son thorax. Bien des mois plus tard, une princesse sirène vient à passer par là. Elle trouve un jeune triton au fond d’une grotte, qui porte la rune d’Ansuz…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La première scène mise à part (racontée dans le résumé), ce troisième volume de Sirènes & Viking aurait pu être rebaptisé « Sirènes & Sirènes ». Et pour cause, il s’agit d’une relecture largement remaniée du conte d’Andersen, La petite Sirène, adapté depuis en dessin animé par les studios Walt Disney. Evidemment, l’angle est ici moins enfantin, il n’y a ni Polochon, ni Sébastien… Au scénario, Gihef, sur une idée originale de Marie Bardiaux-Vaïente (mais surtout d’Andersen, donc), emprunte plus à la tragédie grecque, avec son lot d’amours impossibles, ses rites familiaux irréfragables et sa finalité dramatique. A la manière des contes, le récit est assez linéaire, les profils psychologiques sont très basiques et la narration ne s’encombre guère de la temporalité. Après tout, la gestation chez les sirènes est sans doute accélérée et ces curieuses créatures peuvent vivre des années dans une cage isolées sous l’eau, sans mourir de soif (et pourvu qu’elles aspirent du plancton...). Alors, à votre avis, l’amour, même contre-nature, sera-t-il plus fort que les lois impérieuses des anthro-pisces ? L’ensemble est avantageusement dessiné et encré par l’italienne Livia Pastore, dont le dynamisme du trait réaliste excelle sur les courbes féminines. Or évidemment, les ondes sous-marines et les formes longitudinales des sirènes ne manquent pas de jolies courbes. Mention spéciale au roi-poulpe quand il s’énerve.

voir la fiche officielle ISBN 9782731646443