parution 30 novembre 2018  éditeur Dupuis  Public enfant / ado / adulte  Thème Aventure - Action, Humour

Natacha T23

Sur les traces de l'épervier bleu

Les aïeux de Natacha et Walter se dépatouillent du côté d’un atoll Mélanésien avec des méchants qui veulent leur piquer de précieuses perles. Suite et fin d’une intrigue exotique confuse…


 Natacha T23 : Sur les traces de l'épervier bleu (0), bd chez Dupuis de Walthéry, Sirius, Cerise
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2018

L'histoire :

Natacha et Walter, tous deux « personnels navigants » et collègues, sont coincés depuis plusieurs jours par une tempête de neige dans une chambre d’hôtel de Manhattan. C’est le jour de Noël et la météo annonce la fin des chutes de neige dans deux jours. Pour passer le temps, Natacha propose à Walter de rester dans leur chambre d’hôtel afin d’y poursuivre la lecture à voix haute du journal de sa grand-mère, qui a jadis vécu d’incroyables aventures avec le grand-père de Walter. Elle avait arrêté le récit tard la veille, alors que leurs alter egos Walter et Natacha se font canarder à la mitraillette par Blackmoon et ses crapules. Ces derniers se trouvent à bord d’un voilier échoué, tandis que eux sont à bord de L’épervier bleu, dans une crique rocheuse d’un atoll mélanésien. L’épervier parvient cependant à prendre le large avec tout le monde sain et sauf. Mais la coque du navire est percluse de balle. Il leur faut colmater et ils mettent donc le cap vers sur Tuatupuri, la seule île des environs où il est possible de réparer. Mais Blackmoon demande la complicité de son vieil ami Lee Kong par radio interposée. Lee Kong voit là lui aussi l’occasion de s’emparer des précieuses perles en possession de Natacha. Et effectivement, un comité faussement accueillant attend l’Epervier sur le ponton de Tuatupuri…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Très logiquement, Sur les traces de l’Epervier bleu poursuit l’intrigue débutée dans L’épervier bleu, quatre ans après sa publication. Et tout aussi logiquement, le scénario signé Sirius – décédé il y a plus de 20 ans – reste très confus, avec des rebondissements aussi rocambolesques qu’improbables, qui s’enchaînent dans une frénésie de dynamisme, sans le minimum de respirations narratives. Le dessin de François Walthéry se montre cependant toujours vert et typique de l’école de Marcinelle. Il ravira les plus nostalgiques des lecteurs, incrédules de voir cette vieille héroïne des années 70 et 80 faire perdurer une série au long cours mythique des éditions Dupuis. La séquence de Natacha seule dans la jungle et ses posture de guet lascives, jouent peut-être aussi la carte de l’érotisme (très léger !) qui émanait de L’île d’Outre-monde. Mais tout fidèle soit-il à sa griffe première, ce dessin s’inscrit dans des cases très chargées, qui contribueront à perdre régulièrement leur lecteur au fil d’une course-poursuite entre divers méchants caricaturaux et les grands-parents sosies de nos héros, pour la possession de précieuses perles. N’en déplaise au petit goût sucré de madeleine de Proust, cet épisode de Natacha nous rappelle cruellement qu’en 30-40 ans, le 9ème art a fait des progrès magistraux en terme d’immersion narrative et de maturité séquentielle.

voir la fiche officielle ISBN 9782800169613