parution 01 mai 2008  éditeur Bamboo  collection Grand angle
 Public ado / adulte  Thème Thriller, Esotérique

Le messager T4

Demain, les écritures...

Au moment où Gabriel intègre un ordre monastique, des scientifiques mettent au point un ordinateur capable de décrypter la Torah, avec des résultats surprenants. Début de cycle pour un thriller ésotérique engageant !


Le messager T4 : Demain, les écritures... (0), bd chez Bamboo de Richez, Mig, Aurelia, Sad
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Bamboo édition 2008

L'histoire :

Dans la cité du Vatican, l’église de Saint-Paul-hors-les-murs est fermée au public. Un cardinal spécialisé en archéologie procède en effet à un examen de la relique de Saint-Paul, située dans un petit caveau scellé et blindé, sous l’autel. Extrêmement rare et minutieuse, l’opération vise à vérifier la présence d’un cadavre dans le sarcophage et à en prélever un petit morceau. Pendant ce temps, le frère Gabriel (cf. tomes précédents) se retire définitivement de la vie moderne, en postulant pour entrer au sein d’une congrégation allemande de moines bénédictins. Il fait don de tous ses biens matérielles, se rase le bouc, fait vœux de silence et enfile une chasuble. Au même moment, au laboratoire militaire de recherches cryptographiques de Los Alamos, au nouveau Mexique, des scientifiques mettent au point le premier ordinateur quantique fonctionnant à température ambiante. A la tête de cette invention, le professeur Gurzman, juif pratiquant, teste le formidable potentiel de calcul de sa machine sur le code le plus mystérieux qui existe à ses yeux : la Torah ! En effet, transmis depuis trois millénaires dans son unique version originelle, ce texte met en valeur des suites de lettres équidistantes. Une fois passées au crible des algorithmes de l’ordinateur, ces dernières révèlent des multitudes de messages cachés, prémonitoires des évènements terrestres. Par exemple : la mort de Kennedy, l’holocauste, la révolution française… Il s’agit à présent de déceler un évènement du futur proche afin de pouvoir en anticiper les conséquences…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Fort du succès d’un premier cycle captivant de 3 tomes, les auteurs remettent en route une nouvelle trilogie tout aussi prometteuse. D’emblée, on se laisse happer par une nouvelle intrigue brillamment rythmée, emmenée et dotée d’un vaste potentiel narratif. Au scénario, Hervé Richez pose des jalons qui ne demandent qu’à s’entrecroiser au cours du nouveau cycle : une mystérieuse collection de reliques d’apôtres, un tueur évadé, un nouveau pape (et quel pape !)… Au cœur du récit, il s’appuie sur les soi-disant prédictions cryptées dans les séquences équidistantes de lettres de la Torah, une véritable controverse scientifique et religieuse (pour en savoir plus). Grâce à l’avènement de notre ère informatique, Richez invente donc logiquement le premier ordinateur quantique (un vaste concept, encore théorique pour quelques années…) capable de calculer et de révéler ces prophéties. Il n’en fait pas trop, évite les écueils grandguignolesques et on se laisse volontiers emballer par un canevas narratif habile et parfaitement piquant ! Le dessin appliqué et semi-réaliste de Mig, désormais aussi à l’aise sur les personnages que sur les décors, s’avère une nouvelle fois idoine à mettre en relief la chose, avec une progression dans la colorisation. Bref, la série appartient sans doute à ce qui se fait de mieux en matière de thriller ésotérique (dans la veine des Da Vinci code et consort). Les auteurs ont vraiment trouvé un ton grand-public qu’on est content de voir se poursuivre avec des qualités intactes.