parution 17 avril 2019  éditeur Delcourt  collection Jeunesse
 Public enfant / ado / adulte  Thème Historique, Humour, Sentimental

La rose écarlate – cycle 3, T15

Elle rend le monde meilleur

Maud et Guilhem tentent d’empêcher une guerre entre la France, la Prusse et la Ruritanie, pour la possession de la pierre philosophale. Or dans l’ombre, sévit toujours « le cercle ». Suite d’une saga jeunesse de cape, d’épée et de bisous.


La rose écarlate – cycle 3, T15 : Elle rend le monde meilleur (0), bd chez Delcourt de Lyfoung, Aksonesilp, Ogaki, Fleur
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2019

L'histoire :

C’est l’émerveillement dans les appartements royaux de Rurituanie. En effet, un paysan vient d’apporter à son bon roi Rudolf une mystérieuse pierre rouge lissée et luisante qu’il a trouvée en labourant son champ. Or au contact de ce joyau, une simple cuillère en plomb se transforme instantanément en or ! La nouvelle a tôt fait d’être éventée à l’extérieur des frontières de la petite Rurituanie. Suivant les indications d’une mystérieuse cavalière habillée de rouge, le roi de Prusse détourne ainsi son armée pour attaquer la Ruriruanie. Et à la cour de Versailles, le roi de France décide d’une guerre contre la Prusse… mais en passant bien entendu par l’attaque de la Rurituanie. Car le roi de France est lui aussi directement conseillé par la duchesse de Breuil, ce qui n’est pas du goût de Louise, sa favorite habituelle. Pendant ce temps, une jeune femme blonde débarque au château de Guilhem de Landrey, ce qui démultiplie la jalousie de Maud. Issue d’une famille d’aristocrates anglais, Artémis Lancaster est la sœur d’un vieil ennemi de Guilhem et Maud, qui appartient au Cercle. Elle explique que son frère est manipulé par une dame française et qu’il faut l’aider à l’exfiltrer de là. Maud et Guilhem acceptent de l’accompagner dans cette louable intention. Mais ils reçoivent alors une lettre de Versailles, de Louise – une amie de Maud – expliquant les projets de guerre du roi de France contre la Rurituanie. Maud et Guilhem se doivent désormais d’empêcher cette tragédie. Leur idée est d’intercepter la solde des soldats…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La Rurituanie est un royaume aussi fictif que l’étaient la Bordurie et la Syldavie dans le Sceptre d’Ottokar d’Hergé. Or après avoir passé 14 tomes à traquer la pierre philosophale, c’est dans ce mini royaume bidon que nos héros, la Rose Écarlate et le Renard, doivent soudain mettre le cap. Car ladite pierre mythique des alchimistes vient d’y faire son apparition, comme par enchantement. Cette facilité narrative rejoint l’impressionnante collection qu’entretient cette série pour préadolescent(e)s tolérant(e). Cela permet à Guilhem et Maud – alias les justiciers la Rose Écarlate et le Renard – de poursuivre vaguement leurs investigations sur « le cercle », une mystérieuse conjuration de méchants (sic), et de jouer à je-t’aime-mais-je-suis-jaloux au milieu d’une clique de personnages secondaires et caricaturaux. Bref, les fondamentaux de la série sont respectés, au grand dam des amatrices (et amateurs) qui ont bien grandi depuis le tome 1 et qui aimeraient sûrement un surcroit de profondeur scénaristique et de fond historique. Nos héros cherchent donc à empêcher une guerre contre un gentil royaume qui fait pousser des fleurs, à récupérer la pierre philosophale permettant de transformer le plomb en or, et ils se chamaillent pour mieux se réconcilier, sur la rengaine : « je t’aime trop, je ne veux pas que tu prennes de risques ». Ce qui offre, évidemment, son plein, rendement de digressions graphiques en mode super deformed. Selon une griffe désormais bien en place, le dessin pro-manga alterne les cases centrées sur les personnages et les plans d’introduction de séquences aux décors et ambiances soignés, et sauve la mise en faisant de ce 15ème tome un divertissement sans prétention. Avec toujours cette curieuse manie d’abuser des teintes violacées dans la colorisation…

voir la fiche officielle ISBN 9782413005339