parution 23 janvier 2009  éditeur Dupuis  collection Repérages
 Public ado / adulte  Thème Thriller

Haute sécurité T4

Les nouveaux maîtres

Alors qu'on peine encore à trouver une explication à l'effroyable vague de suicides à Templeton Bay, Reeves et le Duke luttent pour s'approprier le gâteau des divers trafics. Une fin de diptyque qui peine à convaincre.


 Haute sécurité T4 : Les nouveaux maîtres (0), bd chez Dupuis de Callede, Gihef, Kathelyn
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2009

L'histoire :

Les choses changent à Templeton Bay : l’arrivée du Duke, un nouveau caïd, et la nomination au poste de gardien en chef de l’ignoble Reeves, ne laissent présager rien de bon. D’ailleurs, les suicides consécutifs de plusieurs détenus purgeant de courtes peines confirment ce sentiment. La direction de l’établissement pénitencier pense que ces décès sont l’œuvre d’un puissant psychotrope illégalement introduit dans la prison. Aleks Wojda, un gardien novice qui file le parfait amour avec la sœur d’un ancien détenu disparu dans de semblables circonstances, enquête… Il n’est d’ailleurs pas le seul à mettre les pieds dans le plat. En effet, Skinner, une vieille connaissance, rend visite à son successeur Reeves, pour le secouer un peu. Mais il n’obtient rien du nouveau chef-maton qui ironise même en se comparant à l’intégrité incarnée. Un sens aigu de l’honnêteté qui, de retour au travail, lui fait proposer un petit deal au nouveau caïd de la prison : une grosse part du gâteau des trafics ou l’isolement au mitard et l’humiliation. Le Duke en a vu d’autres et refuse le marché, conseillant même au gardien de ne pas se retrouver sur son chemin. Reeves le piège néanmoins en introduisant dans sa cellule un sachet de poudre blanche : une erreur qui risque de lui coûter gros…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Surfant sur le tsunami Prison Break, Joël Callede et Gihef avaient eu l’excellente idée d’introniser dans le 9e art un univers qui avait été jusque là un peu délaissé par les auteurs : le thriller carcéral. Ils avaient visé juste, le premier opus affichant l’un des meilleurs chiffres de vente de la collection Repérages. Finalement plus proche de l’univers de la série cultissîme Oz, Haute sécurité emprunte des ficelles (un peu grosses parfois) largement utilisées par le cinéma : violence, matons véreux, corruption, viol, drogue… Ce nouvel opus clôturant le second diptyque continue sur cette lancée, toujours via le dessin réaliste de Gihef, mais boucle l’intrigue sans convaincre vraiment. On regrette en effet la faible mise en avant de la résolution de « l’énigme des suicidés », la mise en scène se contentant de nous en faire son récit, en quelques cases, via un journal télévisé. Même le petit rebondissement, quelques planches avant la conclusion, ne suffit pas à nous satisfaire vraiment. On pensait qu’Aleks allait devenir un héros actif, doué d’un sens inné de l’enquête… il n’en est rien. Il reste simple observateur, plus préoccupé par sa vie sentimentale et sexuelle que par l’énigme. Bref, on passe plus de temps à contempler les romances plutôt qu’à être pris dans le feu de l’action. Le cliffhanger final inquiète, d’ailleurs, sur l’orientation de la série…

voir la fiche officielle ISBN 9782800143385