parution 01 février 2008  éditeur Le Lombard  collection Polyptique
 Public ado / adulte  Thème Policier, Fantastique - Etrange

Halloween blues T5

Lettres perdues

Un kidnapping monopolise les policiers de New Salem, qui doivent commencer par chercher l’identité de la victime ! Un polar habilement ficelé, en marge d’une énigme centrale qui ne va pas tarder à se révéler…


 Halloween blues T5 : Lettres perdues (0), bd chez Le Lombard de Mythic, Kas
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2008

L'histoire de la série :

L’inspecteur de police Forester Hill est soupçonné du meurtre de sa femme, Dana Anderson, étoile montante d’Hollywood. Mais un trou de mémoire localisé sur le moment du crime, l’empêche de distinguer son éventuelle implication. Faute de preuve, Forester a été jugé innocent. En revanche, le fantôme de Dana est persuadé que son mari l’a assassinée. Pour se venger, elle le hante, dans la robe rouge de soirée qu’elle portait au moment de sa mort, le harcelant en permanence de sa jalousie maladive. Aux yeux des autres, Forester parle souvent tout seul…

L'histoire :

C’est une nouvelle nuit d’halloween. Comme chaque année à la même époque, le fantôme de l’actrice Dana Anderson vient tourmenter son policier de mari, Forester Hill. Persuadée que Forester est à l’origine de sa mort, l’entité spectrale apparait cette fois-ci sous la douche et provoque une dispute. Le lendemain, l’inspecteur Hill est sur le point de quitter son service, lorsque le chef du tri postal de New Salem vient lui apporter une lettre suspecte. Des caractères de journaux, découpés et encollés sur l’enveloppe, ont apparemment été décollés par la pluie : seul le nom de la ville est encore apparent. A l’intérieur, une demande de rançon, formulée à l’aide du même procédé de lettres découpées. Voilà donc Forester avec une affaire de kidnapping sur les bras, alors qu’il ne connait même pas la victime ! Une cellule d’action est rapidement mise en place. Avant d’essayer de coincer le kidnappeur lors de l’échange de l’argent, les policiers font le tour de toutes les écoles pour obtenir la liste des absentes du jour. Puis ils se rendent à tous les domiciles, un par un, pour vérifier que les jeunes filles n’ont pas disparues…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Cinquième volet, cinquième affaire policière en one-shot… Rapidement, après l’indispensable séquence du fantôme de Dana, qui revient à chaque début d’album titiller son époux, on entre résolument dans une inextricable affaire de kidnapping. Cette fois-ci, le scénariste Mythic place le lecteur au cœur même d’une enquête linéaire, au côté de policiers bien embêtés par des choix lourds de conséquences. Dans l’ambiance rétro des fifties américaines, qui n’avait pas grand-chose à voir avec les méthodes des profilers high-tech d’aujourd’hui, on accompagne ces policiers dans leurs réflexions, la définition d’un plan d’attaque, son application et son tragique aboutissement. Cette proximité de chaque instant rend le récit véritablement palpitant, pour tous les amateurs de polar… et les ultimes revirements ne décevront personne. Suspens garanti, résolution habile, pirouette finale… Voilà donc un bon p’tit polar, bien huilé comme on les aime ! Sur cette partition policière efficace, Kas livre une nouvelle fois un dessin réaliste appliqué, impeccable, quoique toujours un peu statique. A noter, les 3 dernières planches rebondissent déjà sur un prochain mystère concernant plus directement la personne de Dana… à découvrir dans l’avant-dernier volet du polyptique. Celui-ci mettra t-il enfin en branle la résolution de l’énigme principale de la série : qui a tué Dana Anderson ?

ISBN 9782803623020