parution 01 novembre 2006  éditeur Le Lombard  collection Polyptique
 Public ado / adulte  Thème Policier, Fantastique - Etrange

Halloween blues T4

Point de chute

Attention : dans l’Alabama, un meurtre peut en cacher un autre. Une enquête alambiquée et un subtil jeu de faux semblant, savamment orchestrés…


 Halloween blues T4 : Point de chute (0), bd chez Le Lombard de Mythic, Kas, Graza
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2006

L'histoire de la série :

L’inspecteur de police Forester Hill est soupçonné du meurtre de sa femme, Dana Anderson, étoile montante d’Hollywood. Mais un trou de mémoire localisé sur le moment du crime, l’empêche de distinguer son éventuelle implication. Faute de preuve, Forester a été jugé innocent. En revanche, le fantôme de Dana est persuadé que son mari l’a assassinée. Pour se venger, elle le hante, dans la robe rouge de soirée qu’elle portait au moment de sa mort, le harcelant en permanence de sa jalousie maladive. Aux yeux des autres, Forester parle souvent tout seul…

L'histoire :

Accoudé au comptoir d’un bar, l’inspecteur de police Forester Hill fait la connaissance d’une jeune femme éplorée. N’écoutant que son âme de bon samaritain, il prend le temps d’écouter ses malheurs, au grand dam de son fantôme de femme. La jeune femme lui raconte qu’elle est une « marraine » par correspondance d’un prisonnier sur le point de subir la peine capitale, Clayton Jones. Elle le croit innocent et persuade Forester d’enquêter sur l’affaire. Les évènements qui ont eu lieu 8 ans plus tôt, prennent alors leurs racines en Alabama. Sur une même aire de repos, au bord d’une route longeant un profond précipice, deux jeunes femmes sont sur le point d’être agressées à quelques minutes d’intervalle. Il y a tout d’abord Ruth Campbell, qui a séduit le fils Hawtorne et qui est tombée enceinte. Pour préserver la réputation de la famille, Mr. Hawtorne père n’y est pas allé par quatre chemins : il a payé un tueur à gage pour éliminer l’intrigante. Quelques centaines de mètres en amont, Elaine Jones, épouse de Clayton, se trouve en galante compagnie d’un mystérieux individu. Subitement, ce dernier sort un couteau pour la tuer. Cette dernière tente de s’échapper et tombe dans le vide. Tous les indices accuseront alors son mari Clayton…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dans ce quatrième épisode, le scénariste Mythic joue habilement avec les ellipses et les flashbacks, distillant une info par ci, un indice par là… Surtout, il s’arrange pour ne rien laisser filtrer jusqu’au terme du récit. Clayton est-il coupable ? Quels liens précis relient tous ces protagonistes ? Hormis Forester, il n’y a bien entendu que des seconds couteaux (en général féminins, bien sûr…). Certains n’existent que pour brouiller les pistes, d’autres jouent un véritable rôle dans le dénouement, mais d’aucun ne se livre complètement. Bien que les investigations du héros portent sur une affaire semblable à la sienne – un homicide intra-conjugal – Mythic abandonne un peu la trame générale de la série : l’éventuelle implication de Forester dans le meurtre de Dana. D’ailleurs, il faudra certainement attendre le dernier des 7 tomes prévus pour en apprendre plus le sujet. Cette digression en one-shot permet néanmoins au scénariste de livrer sans doute l’énigme policière la plus inextricable – et la plus jubilatoire ! – de la série. En outre, Kas au dessin prolonge subtilement le puzzle, avec les similitudes physiques des personnages. On s’agace a priori de les confondre… alors que c’est le but recherché : la ressemblance prend tout son sens au fil de la lecture. Au passage, le dessinateur livre une nouvelle fois des planches réalistes détaillées, avec un sens du cadrage et des décors impeccables, qui nous plongent avec délectation dans les fifties américaines. Les amateurs de polar vont savourer…

voir la fiche officielle ISBN 9782803621026